Comment lancer The Extra Mile en Europe ?

1 700 milliards d’euros. Selon une étude récente, citée dans le numéro de décembre 2012 de 60 millions de consommateurs, c’est la valeur virtuelle des points de fidélité octroyés par les compagnies aériennes, les hôtels et les loueurs de voitures. Pour Air France-KLM, cela représentait fin 2011 une dette provisionnée de 800 millions d’euros.

Or, selon la même étude, 40 % des points de fidélité ne sont pas utilisés. D’après 60 millions de consommateurs, « les miles d’Air France-KLM se périment si le client ne vole pas au moins une fois tous les 20 mois, ou s’il n’a pas la carte bancaire American Express-Flying Blue ».

3532443184_3a4b1f745a_o

Le projet The extra mile a récemment été lancé aux États-Unis par James Oliver et Matt Dimmer pour collecter les miles sous forme de dons individuels. Ces miles permettent à des proches de malades de longue durée de rendre visite à leurs siens.

L’un des deux fondateurs, Matt Dimmer, a perdu son père d’un cancer du pancréas. Le site fait le lien entre les donateurs individuels et des associations de proches de malades (The Hirshberg Foundation, the Pancreatic Cancer Action Network). À terme, Matt Dimmer aimerait étendre le projet au monde entier avec des entreprises partenaires.

Que pensez-vous de cette initiative ? Comment faire pour qu’elle voit le jour en Europe ? Quelles différences voyez-vous par rapport aux Etats-Unis ?

Quelles sont les règles en matière de miles en France ?

Pour ne donner qu’un exemple, les salariés sont propriétaires de leurs points gagnés lors de voyages professionnels en France, à la différence de ce qui se passe en Allemagne, où les employeurs conservent les points.

Toute aide est la bienvenue !

2 réflexions sur “Comment lancer The Extra Mile en Europe ?

Les commentaires sont fermés.