Les meilleurs films de Bollywood par Donia

Après le succès remporté par la sélection des meilleurs films Bollywood récents et de films classiques indiens proposée par Daphné, j’ai le plaisir de vous proposer les recommandations de Donia. Amatrice de cuisine indienne, elle est actuellement étudiante à l’université du Missouri-Columbia aux États-Unis. Elle a la chance d’y suivre un cours consacré au cinéma indien.

La Complainte du sentier (1955) de Satyajit Ray : premier film de La trilogie d’Apu, adaptée du roman bengali classique de Bibhutibhushan Bandopadhyay. Avec très peu de moyens financiers, Satyajit Ray produit un chef d’œuvre ! En noir et blanc, le film dépeint la vie d’une famille pauvre et rurale dans le Bengale des années 1920. Harihar n’arrive pas à subvenir aux besoins de sa famille et décide de la quitter pour aller en ville trouver un emploi. Sarbajaya doit alors s’occuper seule de ses deux enfants, Durga et Apu.

Triste, le film montre comment la vie est un combat, dans un village où la pauvreté est très grande. Préparez vos mouchoirs !

Mother India (1957) de Mehboob Khan : film centré sur l’histoire de Radha. L’histoire commence avec son mariage. On entre dans sa vie familiale d’épouse et de femme au foyer. Pauvre, elle doit se débrouiller seule lorsque son mari décide de la quitter car il ne peut plus subvenir aux besoins de sa famille. Femme d’honneur, Radha résiste et continue à élever ses deux enfants.

Très beau film, notamment la première partie. Quelques longueurs ensuite.

Sholay (1975) de Ramesh Sippy : deux malfrats, Veeru et Jai, sont appelés à aider l’inspecteur Thakur Baldev Singh. Ce dernier a été victime d’un drame : l’assassinat de sa famille. Pour se venger, il engage Veeru et Jai comme chasseurs de prime. Leur mission est d’éliminer l’homme qui a tué la famille de Thakur: Gabbar Singh.

Western à l’américaine, ce film vaut le détour. Aventures, rigolades et histoire d’amour… à voir sans hésitation !

Amar Akbar Anthony (1977) de Manmohan Desai : l’histoire de trois frères séparés à la naissance. Ils vont chacun grandir dans trois familles aux religions différentes: une famille hindoue, une famille chrétienne et une famille musulmane. Très beau message de tolérance sur la religion. Le lien de sang s’avère plus fort que tout.

Rocambolesque, drôle, aventures sur aventures… Je vous encourage à le voir.

Bombay (1995) de Mani Ratnam : drame centré sur les évènements qui ont eu lieu entre décembre 1992 et janvier 1993 en Inde lors de l’accroissement des tensions religieuses à Bombay, après la destruction de la mosquée d’Ayodhya par des nationalistes hindous. C’est l’histoire d’amour interdite entre Shekhar, issu d’une famille hindou traditionnelle et Shaila, étudiante musulmane.

Shekar porte en lui un message de tolérance très fort et intense : avant d’être hindou ou musulman, il se définit avant tout comme Indien…

Dilwale Dulhania Le Jayenge (1995) de Aditya Chopra : on y voit le fameux couple bollywoodien constitué de Kajol et Shahrukh Khan ! Simran vit à Londres et rêve de trouver le grand amour. Son père en décide différemment : il veut la marier au fils de son meilleur ami en Inde. Lors d’un voyage à travers l’Europe, Simran et Raj se rencontrent. Séducteur, Raj tente de rendre folle Simran. A la fin du voyage, les deux amants se rendent compte qu’ils sont amoureux. Mais le mariage de Simran approche… Raj se rend au Pendjab et tout faire pour demander la main de sa bien-aimée. Bien qu’il soit possible pour Raj de s’échapper avec sa belle, il s’obstine à vouloir respecter les usages en demandant la main de Simran à son père…

Entre tradition et modernité, ce film est rendu très drôle par le jeu entre les personnages de Raj et Simran.

Jai Santoshi Maa (2006) d’Ahmed Siddiqui : Mahima fait partie de la classe moyenne indienne. Amoureuse d’Anuraag, ils décident de se marier, avec l’accord du père adoptif d’Anuraag. La belle-famille d’Anuraag est cependant contre cette alliance, et va mener la vie dure à la jeune fille. Pour résister, Mahima prie la déesse hindoue Santoshi Maa. Sa dévotion est si forte et intense que la déesse l’aide dans sa quête du bonheur.

Romance bollywoodienne avec chansons, danses, drame, histoire d’amour… Film à l’eau de rose.

Un nom pour un autre (2006) de Mira Nair : comédie dramatique réalisé par une Indienne vivant aux Etats-Unis. Ce film parle des relations intergénérationnelles. D’un côté, Ashoke et Ashima, ayant vécus en Inde avant d’immigrer aux Etats-Unis. De l’autre, leurs enfants, Gogol et Sonia, nés aux Etats-Unis. Centré sur l’histoire de Gogol, le film évoque la construction identitaire des enfants d’origine indienne et les conflits qui peuvent survenir à l’adolescence avec les parents.

Une réflexion forte sur la situation de la diaspora indienne.

Jodhaa Akbar (2008) d’Ashutosh Gowariker : la trame de fond est la conquête de l’Inde par les Moghols. Le film raconte l’histoire d’amour entre l’empereur musulman Akbar et la princesse hindoue Jodhaa, jouée par Aishwarya Rai. Forcée de se marier avec Akbar pour apaiser les conflits, Jodhaa ne veut cependant pas perdre ses principes et valeurs religieuses. Aussi, elle décide de continuer ses rites hindous et n’hésite pas à demander un temple en l’honneur de ses dieux à l’intérieur du palais. Akbar, empereur patient et aimant, va tout faire pour gagner l’amour de sa bien-aimée.

Très beau film, costumes, décors… Même si c’est très long (4h), on ne s’en rend pas compte et on est simplement émerveille par la beauté des paysages !

Publicités

6 réflexions sur “Les meilleurs films de Bollywood par Donia

  1. Comment, comment, et nulle part Lagaan (2001)? Extraordinaire film d’Ashutosh Gowariker autour du cricket, un film sur une « proto-indépendance » indienne. Près de 4 heures avec peu d’action, mais une réflexion sur l’identité indienne. Un must-see ! L’un des trois seuls films indiens nommés aux Oscars

  2. I’m not a big fan of Bollywood, but there were two movies I watched and to a great extent liked – a family drama « Kabhi khushi kabhi gham » and a patriotic movie « Swades »

  3. Je ne connais pas trop ces filsm la, juste DDLJ qui est connu pour etre un des meilleurs du Bollywood. Les Indiens sont vraiment crazy sur celui la!
    Mais pour le reste, ce n’est pas vraiment ma generation, mais je ne manquerai pas de le regarder! Merci!

  4. Bonjour
    je suis une grande fan des films bollywood moderne.
    Pour ceux qui voudraient essayer, je vous conseil Devdas, un classique de 2002 présenté à Cannes.
    Fanaa ou Rang de Basanti (terrorisme ou corruption)
    Dostana, Bachna ae hasseno, I hate luv story (histoires modernes)
    Mangal Pandey, Lagaan, Jodhaa Akbar (historique)

Les commentaires sont fermés.